Finances

NON à un projet extrêmement coûteux!

Les initiants eux-mêmes ignorent les coûts réels de la nouvelle autoroute. Leurs chiffres sont donc trompeurs ! Une chose est certaine : un tel projet saignerait irrémédiablement les finances du canton et ne laisserait plus de moyens pour d’autres secteurs (social, écoles, transports publics, etc.).

Entre 5 et... 12.8 milliards!

Le Conseil d’Etat parle d’un coût total de 5.6 à 12.8 milliards pour la traversée du lac, l’autoroute sur la rive gauche et les ouvrages de liaison. Mais les inconnues sont nombreuses : la tranchée couverte de Vésenaz, par exemple, aurait dû coûter moins de 22 millions. Au final elle a coûté 68,5 millions!

 

Genève n’a pas les moyens

et la Confédération ne paiera pas!

La Confédération, qui devrait financer la traversée du lac, la considère actuellement comme inutile. En effet, Berne a décidé d’investir près de 2 milliards dans l’élargissement de l’actuelle autoroute de contournement de 2 à 3 voies, travaux qui débuteront dès 2018. Dans un canton déjà endetté et où les autorités multiplient les mesures d’austérité, qui payera la traversée en cas d’acceptation?

 

 

Partenariat Public-Privé : une mauvaise affaire!

Les finances du Canton sont telles que l’Etat n’a même pas le droit de dépenser un tel montant. Il est donc envisagé d’installer un péage (20.– aller/retour) et de demander au privé de pré-financer cet ouvrage, à travers un partenariat public-privé (PPP). Or, avec des taux d’intérêts de 4%, cela coûterait bien plus cher à long terme à la collectivité!